[ accueil | *vient de paraître* | cafouillages | tango | BD | photos | textes & mp3 | divers | liens | Entièrement fait à la main, avec de vrais morceaux de notepad® dedans ]

Michel Corringe (1946-2001)
notes en vrac

Interlude

Rubrique suivanteDébut Dernières nouvelles

Infos plus anciennes
16/11/2002 Je n’ai que quatre albums vinyle de Corringe (La route, Laissez-nous vivre, Michel Corringe en public, Aldébaran), et le CD Phénix. J’ai corrigé les textes d’après l’écoute de ces albums, mais les vinyles sont vieux, et trrrrès usés, comme il se doit. Il ne faut pas attendre de miracle donc. [ancien préambule du site lors de son ouverture]
17/11/2002 Annonce de la page des chansons de Corringe sur le forum.
??/??/2003 Bien que cette page n’ait été à l’origine qu’un brouillon caché destiné aux participants du forum Corringe, je m’aperçois aujourd’hui qu’elle est référencée par plusieurs moteurs de recherche. Eh bien soit ! Je la ferai évoluer... si j’y pense... à l’occasion, quoi.
27/06/2006 Enfin une grosse mise à jour ! J’ai pu récupérer quelques chansons de plus, et ainsi retranscrire ou corriger certains textes. La qualité n’est pas toujours meilleure que celle de mes propres albums et la transcription malaisée aussi, et Corringe n’a toujours pas pris de cours de diction. Mais quel plaisir quand même...
12/12/2006 Un grand moment, la publication d’Ecce homo, la bande dessinée de Charles Berg sur deux chansons de Corringe !
09/07/2007 Sylvain L. m’envoie sept photos de Corringe !...
21/02/2008 ... et... heu... je les mets enfin en ligne.
04/06/2008 Expression libre sous la forme d’un coup de gueule.
24/06/2008 Quelques photos de la dernière demeure de Michel.
27/06/2008 L’un des musiciens du dernier groupe de Corringe raconte la genèse du Tango du chien !
26/07/2008 12 € ? C’est le prix de l’album fétiche La route — enfin édité en CD — chez Magic Records.
02/11/2008 Eh oui, le site se « modernise » en se dotant d’un flux RSS Entièrement fait à la main, avec de vrais morceaux de notepad® dedans. Ça en jette, non ? Faut dire que pour les trois ou quatre mises à jour annuelles, c’était indispensable... :-)
11/11/2008 C’est décidé... aujourd’hui, je supprime les mp3 de cette page. Pourquoi ?
13/12/2008 Ah ben non, Corringe n’est plus chez Magic Records. Trop rentable ? :-(
29/12/2008 Ah ben si finalement, le CD est revenu (ok ok, j’arrête de jouer à cache-cache avec Magic Records).
08/02/2009 Sur le forum Corringe, des nouvelles, des projets, et des infos importantes de la part de l’un des derniers musiciens de Michel Corringe. Allez donc y participer, l’article en question est ici !
04/03/2009 HADOPI : site en deuil. Marre des idées nauséabondes de Sarkozy et de l’industrie « culturelle ». Le site s’habille de noir en signe de deuil de la liberté. Cliquez sur le bandeau [la page spéciale HADOPI était ] pour savoir ce qui vous attend dans les mois qui viennent, vous qui aimez tant la liberté que chantait Corringe...
09/04/2009 C’est sur un gigantesque éclat de rire que je clos, temporairement, l’épisode « site en deuil ». Comme vous le savez, ou pas, le projet de loi Création et Internet, qui devait instaurer HADOPI, vient d’être rejeté par le Parlement. À suivre cependant, notre Président n’aimant pas que l’on casse ses jouets :-)
10/06/2009 Tentative de toilettage du site.
10/06/2009 Le Conseil constitutionnel censure la loi Création et Internet. Félicitons en chœur les inspirateurs de l’HADOPI pour ce superbe résultat.
15/02/2010 Allez donc lire le Manifeste pour le domaine public [pdf], concocté par Communia — European Thematic Network on the Digital Public Domain —, vous m’en direz des nouvelles. N’oubliez pas de le signer.
17/07/2010 De nouvelles photographies de Michel Corringe en concert à Précieux, par leur auteur en personne.
11/03/2011 Imaginez une planète
Où la fête se sente chez elle
Où chaque geste chaque mot riment avec liberté
Liberté
Liberté ce mot que sans cesse,
Au fond de leur cage ils répètent
Ce mot qui les fait rayonner
Ce mot magique liberté
Liberté liberté
05/07/2011 Un peu de ménage dans les liens, vous pouvez vous rendormir...
22/04/2012 Corringe en constructeur de décors de cinéma, c’est ici.
23/08/2012 Après La Route en 2008, Magic Records récidive avec une réédition CD de l’album Laissez-nous vivre ! Et toujours pour 12 €.
Outre l’album déja cité, plusieurs plages de bonus : La douce (je ne sais quelle version), et ce qui semble être une reprise des 45 tours Le fils du grand Martin, Triste matin, Kerouac Jack et La fille qui danse. C’est par là.
Jour du Domaine public 01/01/2013 Michel Corringe n’est certes pas près de tomber dans le domaine public, mais pour d’autres auteurs que nous avons/aurions/devrions avoir toutes les raisons de chérir – Guillaume Apollinaire s’il faut n’en citer qu’un, ša ne fait jamais que 94 ans qu’il est mort – c’est fait !
SavoirsCom1 attend votre visite et votre soutien pour vous montrer lesquels.
Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Petit coup de gueule, entre amis

J’en ai plein les bottes de toujours devoir répondre la même chose à ceux qui cherchent des tablatures de Michel et qui finissent par aboutir dans ma boîte électronique : c’est une denrée quasiment inconnue sur le grand Internet. Quand je fais le ratio entre le nombre de tablatures présentes sur le web et le nombre de demandes que je reçois, ça frise le zéro.

Alors, quelles conclusions peut-on ou doit-on en tirer ? Les tablatures de Corringe, ça n’existe pas ? Ceux qui en détiennent ne partagent pas ? Perso, ça fait bien 20 ans que je n’ai pas approché une guitare, et devant une tablature je serais comme une poule qui a trouvé un couteau. Mais il y a plein de gens qui grattent sur les chansons de Michel pourtant. J’ai peur de devoir infirmer la première conclusion...

À toutes fins utiles, je rappelle que Jean-Michel a ouvert un espace participatif « tablatures » sur son site. Sinon, le forum Michel Corringe... les blogs... ce ne sont pas les endroits qui manquent pour publier quelques accords.

Allez quoi... merde alors !

Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Mâche ta chique (album En public) [résolu]

Merci à Joe Dassin pour m’avoir permis de comprendre certains passages trop... hum... mâchés par Corringe. En passant, merci aux Russes de mettre Dassin sur le Net.

La chanson qui nous intéresse :
Les paroles
La chanson (ne fonctionne plus...) (345 Ko)
La même, en streaming (ne fonctionne plus...)

Les sites :
http://www.frmusique.ru/texts/d/dassin_joe/dassin.htm
http://www.kulichki.com/dassin/fr/index.html (ne fonctionne plus...)

24/04/2005 Charles B. me signale que Mâche ta chique est l’adaptation française d’un chant traditionnel irlandais Whisky in the jar, plus connu aux USA sous le titre de Gilgary mountain (sans compter quelques variations). Cf. une analyse (en anglais) ici.
Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Albums Aldébaran et Phénix

Les textes sont recopiés sur la pochette intérieure / le livret, et corrigés « à l’oreille ».

Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Platon (album La route) [résolu]

La cata’ en matière de diction, plusieurs passages restent incompréhensibles pour mes pauvres oreilles ! À vos casques et votre bon cœur m’sieurs dames...

03/04/2003 Un grand merci à Florian B. qui m’envoie une version bien plus acceptable que la mienne du cinquième couplet !
09/11/2003 Merci aussi à Pierre G. qui est d’accord sur le cinquième couplet, et fournit une explication de la « mine » que Corringe avait dans la tête ;-)
Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Un feu d’artifice, mets ta tête dans le mur (album J’ai mal j’ai peur...) [résolu]

Ça c’est du titre, hein ? Ben ça doit être le seul texte qui me pose encore de sérieux problèmes d’interprétation... si vous avez une idée de ce que je pourrais mettre à la place de ce qui est en rouge... thanks !

07/08/2006 Charles B. m’envoie les corrections nécessaires (ainsi qu’un certain nombre de textes figurant sur les pochettes originales). Ouille, j’étais loin du compte...
Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Cafouillages sur les auteurs et compositeurs

Les paroles de J’ai tant rêvé de toi sont données comme étant de Robert Desnos dans l’album en public ; mais le pauvre Desnos disparaît sur les autres albums ?

Danyel Gérard, compositeur des Saintes-Maries et des Paumés sur La route, n’existe plus hors cet album ?

03/12/2003 Bertrand B. m’envoie le poème original de Desnos (pour ma fête sans doute :-) ), merci à lui. Ce très beau poème peut être lu ...
Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Le tango du chien, ou la fin d’un mystère

Et voilà... la chanson mystère, le morceau fantôme, l’inédit mythique, l’évadé des studios, le testament rock, le point d’interrogation, la preuve que Corringe­n’est­pas­mort­il­coule­des­jours­heureux­en­Tunisie­du­Sud, il a été un peu tout ça pendant quelques années, ce Tango du chien.

Salut et fraternité à celui qui nous apporte aujourd’hui la lumière en ces termes émus et émouvants :

« Effectivement, cette chanson “le Tango du Chien” diffusée sur la toile (nous en sommes les premiers surpris) fait partie d’une série de maquettes qui ont été préparées pour Michel, et ce, à sa demande, par la dernière équipe de musiciens qui tourna avec lui de 1998 à 2000.

La genèse : Michel continuait à écrire, et, au cours de discussions endiablées sur l’avenir, il nous a fait savoir qu’il possédait des cahiers et des “bouts de papiers” qu’il voudrait bien que l’on tente d’arranger (pour voir).

L’équipe est la même que celle de Saint-Romain-le-Puy, Montbéliard et Saint-Étienne...

Pianos-claviers - Éric Dureau * Basse - Pascal Gicquel * Guitares - Stéphane Thul * Batterie - Manu Moriconi

Les enregistrements ont été réalisés par nos soins dans un ancien bar-discothèque à Landerneau, Le Bretagne (merci à Jean-Yves) face à la gare... Michel a fait quelques essais de voix (dont celle de l’enregistrement), puis, plus rien...
J’ai, par hasard, à la radio entendu qu’il avait décidé de changer de quai...

Il nous manque beaucoup !!!! »

J’ai juste une petite proposition en forme de question qui me vient. Maintenant que le Tango s’est échappé, et alors qu’à l’heure où j’écris ces lignes une exploitation commerciale de l’œuvre de Corringe semble toujours aussi improbable, ce ne serait pas possible de libérer une version potable... comme ça, par inadvertance ? Mmmhhhh... ? :-)

27/06/2006 [texte de l’ancien Avis de recherche] C’est quoi, cette chanson de Corringe ? Il semble que sur le forum Corringe on l’appelle le Tango du Chien. Chez moi, elle est accompagnée (dans la même plage musicale) d’une version inconnue du Fils du grand Martin, suivie des versions instrumentales de ces deux chansons. Un peu comme la numérisation d’un 45 tours... Y aurait-il quelqu’un qui la connaît et qui peut me fournir quelques informations Courrier (album, année, etc.) ?
01/11/2006 Bernard me fait parvenir les paroles du Tango du Chien, ce qui me permet de corriger celles que j’avais relevées « à l’oreille ». D’après lui, cette chanson est un enregistrement piraté lors d’un enregistrement studio.
27/06/2008 Les dernières informations remplacent l’avis de recherche, deux ans jour pour jour après sa publication.
Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Ecce homo, la bande dessinée

Il s’agit d’une BD créée en 1983 par Charles Berg sur les textes des chansons Si tu venais et Ecce homo. Charles m’ayant donné la permission de scanner et de mettre en ligne les planches, à vous de les découvrir à présent.

Les planches sont déclinées en deux versions : l’une « haute définition », destinée aux connexions haut débit ; l’autre plus légère pour les connexions plus modestes.

11/12/2006 Il avait passé la gauche par les armes, il a enfin passé l’arme à gauche... dédicace « spécial Pinochet » :-). Et pour écouter un peu de Victor Jara, le poète chilien à la guitare, c’est ici (entre autres).
23/02/2008 Il aura fallu plusieurs années et quelques secondes de hasard avant que mes neurones daignent me révéler ce qu’ils planquaient dans mon inconscient à propos de cette chanson et de cette B.D.... c’était l’An 01 de Gébé. « On arrête tout, on réfléchit, et c’est pas triste ». Avec un slogan pareil, comment s’étonner que certains veuillent aujourd’hui à toute force abolir l’héritage de 68 ? :-)
Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Photographies de Corringe

Pour ces sept belles photos, reçues en juillet et publiées en février (j’ai une mémoire de poisson rouge, je sais, je sais...), un grand merci à Sylvain L. à qui je laisse d’ailleurs le soin de faire la présentation :

« Il s’agit d’un concert de Michel pour la fête du lycée agricole de Précieux, a priori en 1980. Mon père ne savait pas qui faire venir et m’a demandé mon avis (c’était sans doute assez orienté) et j’ai proposé de suite Michel Corringe que nous avions découvert avec À suivre.

Michel a chanté ce jour-là : Le petit gars, Ecce homo, Je suis, L’idiot, Danse, Tue-les, Me reposer, J’ai oublié, La route, Je t’attends, Les rizières, Mytho, Mic-mac, Les paumés, Je chante et Cambriole en rappel.

Je me souviens qu’il faisait très beau et qu’il disait que c’était super d’ouvrir les yeux après une chanson sur ce ciel bleu. »

 

Et puis voilà, le photographe qui avait signé certaines photos, et auquel l’article faisait un appel du pied, s’est reconnu... Internet est décidément un outil fantastique :-)

Il s’appelle donc Bernard Berinchy, et m’a envoyé ceci  :

« En faisant quelques recherches sur le net, je suis “tombé” sur ce message.

Je me reconnais donc et suis même surpris que des photos aient été signées par moi.

Effectivement j’ai le souvenir d’avoir assisté au concert de Précieux il y a quelques années déjà ! (un ami était “prof” là-bas)

D’abord pour écouter une énième fois Michel Corringe et puis faire des photos du spectacle.

Je pense que j’avais à l’époque un Mamya 6x6.

Les négatifs sont bien classés. Et je suis prêt à les partager.

Que de souvenirs. »

Après une correspondance... pas forcenée-forcenée mais régulière, Bernard ayant exhumé ses négatifs, ce ne sont plus sept mais onze photos de belle qualité – tant graphique qu’artistique – qu’il partage aujourd’hui avec nous. Le temps pour moi de modifier cette page et de la mettre en ligne (ceux qui me connaissent savent que ce temps est toujours inexplicablement long), et les voici.

Résolution 3900x2463 [nouv. fenêtre] Résolution 3552x4955 [nouv. fenêtre] Résolution 3552x4955 [nouv. fenêtre] Résolution 3552x4955 [nouv. fenêtre] Résolution 2463x3900 [nouv. fenêtre] Résolution 3552x4955 [nouv. fenêtre] Résolution 3552x4955 [nouv. fenêtre]
 
Résolution 3900x2463 [nouv. fenêtre] Résolution 3552x4955 [nouv. fenêtre] Résolution 3552x4955 [nouv. fenêtre] Résolution 3552x4955 [nouv. fenêtre]

Vous, je ne sais pas, mais en ces temps où la célébration des quarante ans de Woodstock est encore fraîche en nos mémoires, je trouve la dernière de la série bien savoureuse :-)

09/07/2007 [ancien appel] © Certaines photos sont signées B. BERINCHY. Si ce photographe se reconnaît, et qu’il souhaite me contacter Courrier...
17/07/2010 Bernard, l’auteur de ces photos, s’étant reconnu, je complète l’article existant.
Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Le bout de la route de Michel

L’ami Charles — qu’on ne présente plus — a rendu visite à l’ami Michel dans son dernier refuge de Charolles (71).

Vue générale [nouv. fenêtre] Vue générale [nouv. fenêtre] Détail [nouv. fenêtre] Détail [nouv. fenêtre] Détail [nouv. fenêtre]

No comment, sinon un solide « merci Charles »...

Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Oui oui, j’y arrive... place aux textes !

Les 92 textes de chansons en ligne (72 chansons et leurs variantes), ou à télécharger au format zip. J’ai retranscrit également les textes et dédicaces figurant sur les pochettes de Laissez-nous vivre et En public.

Tous les textes ont été contrôlés à l’écoute, et les différentes versions sont suivies de l’icône de l’album (suffixés avec le nom de l’album entre parenthèses dans le fichier zip). Il y a en effet peu de chansons qui ne varient pas d’un album à l’autre, et plutôt que surcharger le texte avec des annotations, j’ai préféré faire des fichiers différents dès qu’une variation me semblait suffisamment significative (les La la la..., Ooooooh ! et autres Mmmmmhhhhhh !!! ne le sont pas, pour moi).

En bonus, quelques mp3 (je sais... ©’est mal) enregistrés pour des amis à partir de mes vieux albums 33 tours (c’est dire la qualité)... ou récupérés ailleurs.

11/11/2008 Suppression aujourd’hui de ces cinq mp3. Je m’explique : l’espace mis à disposition par Orange pour créer une page perso n’est que de 100 Mo ! En effaçant ces mp3, je récupère 12 Mo... dont j’ai cruellement besoin. Il faut dire que je les avais mis là à l’époque glorieuse où il était rigoureusement impossible de se procurer du Corringe sur la toile. Ce n’est plus le cas, et en cherchant un tout petit peu, on trouve maintenant tout ce qu’on veut ou presque sur Internet. Sans parler de l’intégrale de grande qualité qui a élu domicile sur la Mule (chercher « corringe remastérisé », par exemple). Mais surtout ne le dites à personne : le P2P, c’est le Mal.

Et tant que j’y suis, l’image de fond originale de cette page (45 Ko), extraite du scan de la jaquette d’Aldébaran.

Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Divers

Capture d'écran du générique

Ayant regardé – et bien aimé, soit dit en passant : outre les résonances toujours trop actuelles du sujet, il ne faut pas rater Carmet en cardinal – le film de Jean-Daniel Verhaeghe La Controverse de Valladolid, et pour une fois laissant se dérouler distraitement le générique de fin, probablement pour ne pas rompre le charme du beau miserere qui l’accompagne, mon œil se trouve soudain attiré par le nom d’un constructeur de décor.

Je vous le laisse découvrir.

Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Remerciements

Au webmaster de ce site sur Corringe pour m’avoir fourni un certain nombre de bases de travail.

À Charles Berg, qui m’a très amicalement permis de piller pirater scanner sa bande dessinée pour la mettre à disposition en ces lieux.

À ceux qui me font un petit mot en BAL à propos de ces pages, mais qui surtout laissent transparaître leur amour des chansons de Corringe.

À ceux qui ont pu me fournir quelques chansons après lesquelles je pleurais depuis des années, me maudissant de ne pas les avoir conservées quand il en était encore temps. Et des documents, des photos, des...

À tous ceux qui travaillent sur les textes et, j’ose l’espérer, aux obscurs qui lobbyisent dans les maisons de disques pour faire paraître un jour l’intégrale Michel Corringe.

Interlude

Rubrique suivanteRubrique précédente Liens

Le forum consacré à Corringe   Le site de Jean-Michel, site "non officiel" de michel corringe
textes de chansons, discographie, news
Chanson rebelle
bio, histoire, discographie, quelques morceaux
  RamDam.com, votre guide de la musique
courte bio, livre d’or des internautes
Chorus [1, 2 [pdf]], les cahiers de la chanson
courrier des lecteurs après le décès de Corringe
Le site ayant disparu en même temps que la revue, les liens pointent désormais sur des pdf de remplacement.
  Wikipédia, l’encyclopédie libre
biographie, discographie
Dailymotion, partagez vos vidéos
du Corringe, des interprètes de Corringe... (vidéos en ligne)
  Le groupe Michel Corringe sur Facebook
allez donc le faire vivre un peu...
Michel Corringe... sur MySpace, page non officielle de nostalgique officiel
un peu de tout, mais surtout un sacré repaire de vétérans corringistes
  Bonjour ; Je suis ; Da Zavtra... sur Youtube
autour de l’album À suivre, un très bel hommage de Michèle à Michel
 
Charles Berg, Histoire & Patrimoine des Rivières & Canaux
dans la vie, il ne fait pas que dessiner des BD sur Corringe !
Interlude

FinRubrique précédente Bref...

Tout ceci est à votre disposition. Complétez, corrigez, semez et faites germer. S’il y a des droits réservés, ce ne sont certainement pas les miens...

C’était ma petite contrib’ à ce cher disparu :-)

Amicalement,
Courrier Xavier

Accueil

 

Mise à jour :
29.09.2012 11:06

Valid HTML 4.01 !

Valid CSS !

[Valid RSS]